fleurs tombales en hiver

Fleurir une pierre tombale est un geste symbolique qui entre dans le processus de deuil. On fleurit une tombe pour entretenir le souvenir, pour rendre un hommage à un proche, lui dire que l’on pense encore à lui…Si le printemps et l’été se prêtent au fleurissement d’une sépulture, l’hiver sera une saison plus difficile à gérer de par le froid qui règne. Les plantes gélives sont donc à bannir.

1/ Choisir des plantes adaptées à la saison

Pour qu’une tombe soit fleurie tout au long de l’année, il est primordiale de porter son choix sur des végétaux de saison. Tout simplement parce qu’une plante sera soumise à des conditions climatiques difficiles, entre forte chaleur en été ou froid intense en hiver. En été, l’arrosage sera limité, au printemps, les précipitations peuvent être importantes… Ainsi, au printemps, les bulbes tels que jonquilles, narcisses, tulipes seront du bel effet pour fleurir une tombe, en été, les dipladénias, les géraniums, les lantanas…résisteront à la chaleur et apporteront de la couleur. Enfin, à l’automne, on ne peut échapper aux traditionnels chrysanthèmes. Mais on peut aussi compter sur les cyclamens. Mais que mettre en hiver, une saison peu propice au fleurissement ?

2/ Quelles fleurs poser sur une pierre tombale en hiver ?

Si vous souhaitez fleurir une tombe, les pensées et autres violas s’avèrent idéales. Parce que symboliquement, elles permettent de « penser » à nos disparus mais aussi parce qu’elles sont résistantes et bénéficient de coloris multiples. On peut aussi choisir les hellébores, une des rares vivaces à fleurir au cœur de l’hiver, et qui s’adaptent très bien à la culture en pot.

cPensez aussi perce-neige et cyclamens de Naples qui seront magnifiques aux côtés du feuillage des bruyères ou du skimmia.

3/ Comment conserver vos chrysanthèmes ?

Certes le chrysanthème est la plante de novembre par excellence pour fleurir les cimetières. Mais il ne résistera pas aux premiers gelées. Ne le jetez pas pour autant : c’est une plante vivace donc il refleurira l’an prochain !
Comment le conserver ? Dans un premier temps, on coupe les tiges à ras de la terre puis on place le pot dans une pièce hors-gel à l’abri de la lumière. Et ce jusqu’au printemps. Une fois les beaux jours revenus, changez la terre de votre pot de chrysanthème qui va refaire du feuillage. A l’automne, vous aurez la possibilité de le remettre sur une tombe.

Tous nos conseils sur l’univers floral